Nous recherchons des élèves pour les deux ordres ainsi que des futurs élèves.

Partagez | .
 

 Le Loup et la Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
Invité

Plus d'infos


MessageSujet: Le Loup et la Déesse   Mar 29 Nov - 21:40

La brise soulevait avec douceur les feuilles des arbres de la forêt d’Émeraude, par cette soirée plutôt fraiche. Le silence, entrecoupé par le balancement lents mais réguliers des feuillages, et par les bruits d'animaux, se posait sur la forêt, de plus en plus dominant. Bientôt, la forêt serait totalement silencieuse, et l'obscurité poserait son voile sur cet endroit paisible.

Sur un sentier s'avançait, sans se presser, une silhouette. Malgré le fait qu'elle reste dans l'ombre des branchages, on pouvait clairement identifier cette silhouette comme étant animale. Ses pas étaient silencieux : bien placés, et ne touchaient que très peu longtemps le sol. Deux yeux scintillant transperçaient les ombres. L'un était plus lumineux, plus miroitant que l'autre. Son souffle, chaud, faisait apparaître de la vapeur à intervalles réguliers. L'animal semblait être calme, posé. Il avait une destination en tête : jamais il n'hésitait. Il avançait ostensiblement, les oreilles droites et sur le qui-vive.

L'animal quitta les ombres quelques secondes, révélant sa nature : c'était un loup , de robe grise et blanche. Levant la tête pour humer l'air, ses yeux vairons, bleu et marrons, se posaient sur tout ce qui était à proximité, changeant de cible très rapidement. Non, toujours rien d'anormal. Baissant à nouveau la tête, il fixa le sentier. En réalité, ce loups n'en était pas un. C'était Aydan, le chevalier d’Émeraude récemment nommé.

Aydan avait la faculté de se transformer en loup depuis tout petit ; c'était sans douleur, rapide, et redevenir humain l'était tout autant. Il préférais quand même la forme humaine à celle du loup : mais c'était son plaisir à lui de se promener sous cette forme. ll découvrait des tonnes de sensations nouvelles. Tout avait une odeur, qu'il ne décelait pas sous sa forme humaine. Il était plus rapide, plus agile...

Et pour le coup, une odeur étrange lui pris au nez. Elle avait quelque chose de...magique ? Difficile à dire. En tout cas, elle n'était pas désagréable. Sa teneur était étrange, il n'arrivait pas à faire de comparaison. Attiré par cet étrange odeur, qui, lui ne le savait pas, était divine, il se dirigea vers sa source, sans penser à prendre forme humaine. Continuant d'avancer , traversant fougères et arbustes sans se soucier de ces obstacles. Toujours d'une démarche agile, il arriva finalement sur les lieux d’où venait l'odeur. Il passa la tête à travers un buisson, pour arriver en vue d'une clairière. Et à l'intérieur, il y avait une silhouette...d’où provenait l'étrange odeur, qui agissait presque comme un aimant sur lui. Son regard se posa alors sur la silhouette. Mais son regard était trop étrange pour un loup : la curiosité s'y lisait à plein nez. La personne qu'il fixait allait certainement s'en rendre compte...

Il s'avança dans la clairière, franchissant les buissons. Se demandant ce qu'il s'y trouvait, il s'approcha doucement. Sous cette forme , il ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs de Chevalier : il allait donc voir de ses propres yeux. Quelques pas plus loin, il découvrit que c'était une jeune femme. Elle avait son âge, peu être un peu plus vieille ou plus jeune, et semblait avoir un quelque chose qui faisait qu'elle était différente de toutes les autres femmes du continent. Une sorte d’aura magique importante...Ce qui frappa surtout le jeune Chevalier, c'est cette aura blanche qui entourait la jeune femme. Intrigué, il se demanda ce qu'elle pouvait bien signifier. Il n'en n'avait jamais vu avant.

Sous sa forme humaine, il aurait été béat. Là, il se contentait de fixer la jeune femme avec un mélange de curiosité et d'admiration. Puis, se rappelant soudainement qu'il l'effrayerait peut être sous cette forme, il recula de quelques pas. Son corps s'entoura alors d'une légère aura bleutée : c'était toujours pareil quand il redevenais humain. En quelques secondes, l'aura qui l'entourait s'illumina. Quand la lumière se dissipa, se trouvait à la place un tout autre être.

Aydan était sous sa forme humaine, originale. Ses cheveux noirs mi-longs étaient légèrement agités par le brise, tandis que ses yeux marrons se posèrent sur la jeune femme. Il n'avait pas vraiment dans l'habitude parler : il était du genre silencieux. Néanmoins, il prit la parole, afin de ne pas laisser un silence trop long.


"Désolé si je vous ai fait peur. Je suis le Chevalier Aydan d’Émeraude"


Il courba légèrement la tête, respectueusement, et là releva. Il observa alors les alentours. Il n'y avait qu'eux. Elle était là, toute seule, dans la forêt ? Alors que la nuit allait tomber ? Intrigué, il poursuivit :

"Si ce n'est pas indiscret...que faites vous ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar


Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Jeu 1 Déc - 9:53

La jeune Déesse était descendue sur Enkidiev pour voir si sa vengeance se mettait bien en place comme elle le désirait,. Elle avait choisit la nuit pour descendre, pourquoi? Tout simplement car avec l'obscurité, ses ailes noires ne seraient pas visibles. Il n'aurait manqué que ça... Si quelqu'un voyait ses ailes cela éveillerait forcément des soupçons et là que pourrait-elle dire? Elle se trouverait dans une position bien délicate.... Cette dernière serait d'autant plus délicate si elle se trouvait face à face avec une des créatures créée par Kayan.... En se rendant sur Enkidiev, la jeune femme savait pertinemment bien qu'elle risquait de rencontrer l’une d'elle. Même si cette probabilité était faible, elle n'était pas nulle, et la jeune femme avait choisit l'obscurité de la nuit pour encore diminuer cette probabilité... Mais peu probable ne veut pas dire impossible, et parfois même l'impossible devient possible... La jeune femme avait choisit un coin calme dans une clairière, endroit idéal pour planifier sa vengeance .... Elle était descendu des cieux, tel un ange venant annoncé une bonne nouvelle, puis s'était avancé, tranquillement, doucement vers le petit cours d'eau qui coulait dans la clairière. Elle entra dans l'eau, nagea quelques instants. Qui sait peut-être que la fraicheur de l'eau à cette heure calmerait ses pulsions meurtrières... La lune brillait de tout son éclat, l'astre couleur d'argent émanait une lumière telle que la jeune femme pouvait voir son reflet.

Après avoir fait quelques brasses, le femme-oiseau gagna le rivage, elle s'allongea tranquillement sur l'herbe.

Elle songea ( Ariana) : " C'est dommage qu'il ait jouer comme ça avec moi comme si je n'étais qu'une poupée de chiffon.... si tout avait été différent....".

Elle regarda longuement la lune avec nostalgie, puis reprit ses esprits... Visiblement les bains de minuit ne lui réussissait pas...

Elle pensa (Ariane) : " Je vais pas bien... Il a fait la pire chose qui soit et je l'admire.... Non mais je vais pas bien... Ce type ne mérite qu'une chose : la mort... Mais avant de le tuer je vais le faire souffrir atrocement... Il aura sur sa conscience la mort de tous les êtres qu'il a crée. Quelle belle idée! " .

Des petites flammes s'illuminèrent dans les yeux de la jeune femme, et un sourire illumina son visage quand elle s'imagina le visage de Kayan voyant ses créatures magiques anéanties. Après tout , il n'y a plus grande satisfaction que de voir souffrir son pire ennemi.... Cette idée la mettait d'humeur joyeuse. Faire couler le sang, mettre cet homme dans l'état de désespoir et de souffrance le plus absolu c'est tout ce qu'elle demandait. La jeune femme n'était pas si exigeante que ça après tout... Mademoiselle n'était pas exigeante, elle demandait simplement un peu d'attention, elle en avait marre d'être seule en permanence... Toute son enfance elle avait été seule, et depuis leur violente dispute, elle était à nouveau seule.

Un proverbe dit : " Il vaut mieux être seul que mal accompagné", ceci est un fait, mais pouvons nous vraiment croquer la vie à pleine dents dans un monde où la solitude est reine?

La jeune était perdue dans ses pensées quand soudain elle entendit un bruit, elle n'eut que le temps de se lever, cacher son corps avec ses ailes, et se vêtir d'une robe noire. Par chance, l'obscurité dissimulait ses ailes, une fois sa robe mise, elle plaqua ses ailes contre son dos, au maximum. Un sentiment de crainte se mit peu à peu à envahir la jeune femme. Une ombre s'avançait devant elle, peu à peu une silhouette humaine se dessinait.

Elle regarda dans la direction de cette dernière, puis elle pensa ( Ariane ): " Je suis stupide, je n'aurais pas du venir ici.... En attendant comment aurai-je pu vérifier si l'armée d'Emeraude était en formation sans me rendre sur le continent.... "

Plus la silhouette inconnue s'approchait de la femme-oiseau, plus la tension de cette dernière augmentait (HRP: de manière exponentielle Xd) pour atteindre son apogée quand la silhouette se stoppa à quelques pas d'elle. Si Ariane aurait encore eut un coeur, ce dernier se serait probablement arrêté de battre, mais forte heureusement pour elle, elle n'avait pas ce type de soucis...

Elle dévisagea l'étranger au clair de lune. Il s'agissait d'un homme , qui devait avoir son âge ou être un peu plus vieux. Il était brun avec des yeux bruns.

Elle le regarda intensément e pensant ( Ariana) : " Qui sait peut-être que j'ai enfin trouvé quelqu'un sur qui compter...."

Alors qu'elle le dévisageait au clair de lune, le jeune homme prit la parole et dit :

"Désolé si je vous ai fait peur. Je suis le Chevalier Aydan d’Émeraude"

La jeune femme pensa (Ariane) : "Il est sérieux? Comme si je pouvait être éffrayé par cela... Ce que je crains ce n'est pas ce qu'il croit...

L'autre voix se fit entendre dans son esprit ( Ariane) : "Il est touchant, il s'inquiète."



Soudain elle eut un flash, elle rembobina la scène qui venait de se déroulé dans son esprit et repassa le court message du jeune homme. " Je suis le Chevalier Aydan d'Emeraude...".

Elle songea (Ariane): " Pourquoi la vie est-elle si atroce? Je vais me servir de cet homme pour assouvir ma vengeance et après je devrais le tué... Quelle torture... Moi qui rêvait de rencontré un ami, décidément...."

Une larme coula sur sa joue, elle la rattrapa avant qu'elle n'atteigne le sol. Ensuite le Chevalier s'inclina poliement puis demanda :


"Si ce n'est pas indiscret...que faites vous ici ?"


Elle le regarda et dit :

" Je pourrais vous retournez la même question. Que fais un Chevalier ici à cette heure? Ce dernier ne devrait-il pas dormir, pour pouvoir vaincre avec bravoure Irianeth au combat? . Toutefois, comme je ne suis pas si méchante, je vais vous le dire. Je suis venue prendre un peu l'air....".

Elle espérait qu'il ne se rapprocherait pas d'elle davantage, dans un tel cas, il découvrirait sa magnifique paires d'ailes noires.... Ce qui la mettrait dans une situation plus que délicate...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Ven 9 Déc - 19:26

La jeune femme lui avait répondu sur un ton plutôt désagréable. Devait-il mettre cette réponse sur la surprise de la jeune femme, ou alors était-ce volontaire ? Aydan fronça les sourcils devant un tel manque de tact. Enfin,...Il lui répondit tout de même, sur un ton volontairement amical.

"Je prend l'air aussi. ça ne m'est pas interdit par le code. Pas encore, du moins"


Ça, il allait devoir le vérifier. Laissant cette idée de coté, il se gratta la tête, et reporta son attention sur le jeune femme. Elle se tenait volontairement éloignée. Il dérangeait. Aydan haussa les épaules et continua :

"Je vois que je dérange. Veuillez m’excusez de mon irruption"

Il s’apprêtait à faire demi-tour, se tournant déjà, un peu déçu par la tournure qu'avais pris la chose, quand il remarqua quelque chose d'étrange. D'abord , le tatouage de la jeune femme. Il n'était pas vraiment commun. Ensuite, il y à quelque chose dans son dos. Il en était sûr. Mais quoi ? Intrigué, il pencha la tête sur le coté. Il ne voyait pas grand chose. Fixant la chose, il vit alors une plume noire.


"Qu'est ce que...?"
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar


Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Sam 10 Déc - 6:50

Parfois dans la vie , il y a des choses qu'on ne peut expliquer, des choses que l'on ne peut comprendre. Il y a également des choses qui vous arrivent dessus comme ça sans crier garde : Ce sont les imprévus . Dans une vie, on ne peut tout prévoir. La déesse était tranquilement là, dans l'obscurité à ruminée sa vengeance. Quand soudain, une personne arriva, un Chevalier, il se tenait devant elle.Son angoisse augmentait de plus en plus elle aurait aimée mettre fin à l'entretien, et partir loin de cet endroit, mais elle ne pouvait... Cela n'était pas correct et quelque chose l'en empêchait .... Chose étrange, certes... Elle qui croyait ne plus avoir de sentiments, elle qui avait renoncé à toute relations avec qui que ce soit... ressentait un sentiment .... Si ce sentiment avait un goût, il n'aurait pas un goût amer, mais plutôt un goût sucré.... Peu à peu plonger dans ses pensées et prenant conscience de ce nouveau sentiment.

Elle réalisa peu de temps après qu'elle avait répondu de manière très sèche et très froide au jeune chevalier. Il répondit :

"Je prend l'air aussi. ça ne m'est pas interdit par le code. Pas encore, du moins"

Tiens intéressant il avait utilisé un ton différent du sien.... Étrange, enfin si il était faible, il était faible après tout face à elle il n'était rien.

"Je vois que je dérange. Veuillez m’excusez de mon irruption"

Sans blague, whaouuuu il venait de comprendre qu'il était indésirable...Il était un peu moins stupide qu'elle ne l'avait pensé, quand elle vit que le chevalier faisait demi-tour, elle eut un bref soulagement.... Mais il revint vers elle , la jeune femme pensa ( Ariane )
:

" Quel parasite!"

Puis il revint, l'angoisse revint au triple galop. Il regarda son tatouage, puis eut un regard interrogateur. Une de ses plumes vola non loin du jeune homme. La jeune femme ne remarqua pas cela, le jeune homme lança alors :

"Qu'est ce que...?"

Elle ne comprenait pas, elle décida de sonder l'esprit du jeune homme en toute discrétion. Son angoisse augmentait... Elle reculait en arrière, tout en sondant,le jeune homme. C'est alors qu'elle vit son reflet dans le visage du jeune homme, elle vit son tatouage et ses plumes... Elle était grillée elle ne pouvait rien répondre... Elle continuait de reculer, espérant qu'il n'insisterait pas, qu'il partirait, mais.... La jeune femme chuta dans le petit cour d'eau, angoissée, paniquée et ne pouvant rien faire pour satisfaire la curiosité du jeune homme elle tomba dans un état second... Un état qui la rendait inapte à nager, inapte à se déplacer. Elle était paralysée... Si elle n'avait été qu'une simple humaine, elle se serait probablement noyée....



Dernière édition par Ariane le Lun 12 Déc - 6:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Dim 11 Déc - 20:44

Une plume noire ? Que faisait-elle ici, pourquoi venait-elle du dos de la jeune femme. Pantois, il ne pensa même pas à essayer de sonder la jeune femme. De toute façon, il était si mal entrainé dans ce pouvoir qu'il n'aurait rien trouvé . Toujours est-il que le comportement de son interlocutrice était plus qu'étrange...

Elle était effrayée. La réaction du jeune chevalier semblait l'avoir surprise du plus haut point. Aydan, perplexe, ne comprenait pas ce qu'il avait fait pour lui faire si peur. Il n'avait pas crié, il était resté à une distance plus que respectable, et il s'était même efforcé de répondre amicalement quand elle l'avait sèchement envoyé bouler. Bien évidement, il n'avait pas senti l'inspection magique de la déesse dans son esprit, qui aurait pus lui mettre la puce à l'oreille. Elle le fixait, paniquée, et commençait à reculer. Droit vers un cours d'eau. Laissant aussitôt de coté son étrange découverte, il tendit légèrement le bras vers la jeune femme , disant :


"Attention derrière..."

C'était trop tard. Emportée par son élan, la jeune femme bascula, tombant directement dans la rivière. Un éclaboussement d'eau plus tard, elle était complétement immergée. Aydan réagit alors instinctivement : il détacha aussitôt son fourreau, qui ne l'aurait fait que le gêner pour nager. Avant même que l'arme ne touche le sol, il s'élançait déjà vers le cours d'eau. Une fois à la rive, il aperçut la jeune femme au milieu du cours d'eau. Elle ne cherchait même pas à remonter ! Aydan se jeta alors à sa rescousse.

Le contact avec l'eau, très froide par ces temps, le frappa comme un coup de gourdin. Heureusement, le cours d'eau n'était pas très profond, mais suffisant pour se noyer. Il ouvrit les yeux, ne voyant quasiment rien dans cette eau plutôt sombre. Il vit alors une forme droit devant lui. Il fondit dessus. C'était la jeune femme. Il passa aussitôt ses bras autour de ses épaules, et donna une impulsion de son pied, sur le fond du cours d'eau. Mais quelque chose n'allait pas. Elle le ralentissait beaucoup trop. Quelque chose l'empêchait de là remonter aussi vite qu'il l'aurait imaginé.

C'était une véritable chance que le cours d'eau ne soit pas profond. Quelques mètres de plus, et il n'aurait pas pus la remonter. Quand il arriva à l'air libre, il prit une grande inspiration. Sans chercher à comprendre, il se dirigea aussitôt vers la rive, avec la jeune femme. Il posa une main sur l'herbe, et se hissa en dehors de l'eau. Il fit de même pour la jeune femme. Et il comprit enfin ce qui l'avait ralenti. Et d’où venait la plume noire.

Une longue paire d'ailes noires s'étendait, trempée, sur son dos. Ébahis, Aydan fixa la chose avec de grands yeux. Non, plus tard, il devait d'abord s'assurer qu'elle allait bien. Il se pencha alors sur la jeune femme, qui était consciente :


"Vous allez bien ?"

Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar


Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Lun 12 Déc - 18:07

Quand vous tombez de haut il est difficile de se relever, d'encaisser le choc.... La jeune femme était en train de se faire démasquée, chose qu'elle ne pouvait se permettre. Elle reculait, reculait, voulant conserver son identité, et son honteuse apparence pour elle... Elle reculait, refusant d'affronter la difficulté, mais cette dernière la rattrapa au grand galop.... Déesse, elle l'était, elle avait tous les pouvoirs, et pourtant elle craignait cet homme.. Pour tout être humains cela aurait paru étrange et pourtant.... L'angoisse de la déesse grandissait, elle ne voulait pas être démasquée, elle ne voulait pas relation avec ces êtres à moitié humain à moitié magique. Elle recula, recula, puis son pied glissa sur une pierre, la femme-oiseau n'eut pas le temps de crier, qu'elle se retrouva dans l'eau. Trop tétanisée pour bouger et pour parler... Elle devinait la suite.... Et cela l'effrayait.

Alors que son corps coulait lentement dans les flots l'esprit de la jeune femme était ailleurs . Dans un autre monde, ou plutôt dans un rêve. Elle était là, près de la rivière, seule comme toujours. Elle réfléchissait à comment se venger de son ennemi, quand soudain tout devient rouge. Le décor changea du tout au tout, le magnifique couché de soleil devint un jour de pluie sans fin.... Elle distingua rapidement une armée de soldats verts qui s'apprêtait à partir en guerre. Elle aperçu au loin cinq silhouettes : les cinq soldats d'élite d'Enkidiev. Ils avançaient, dans la forêt. Quelques instants plus tard ils étaient sur une plage, débarquaient des bateaux, au loin avançaient d'autres soldats, des soldats revêtant une armure rouge... Quelques instants plus tard, elle vit le combat commencé, Kayan n'était pas là. Tout se passait bien, du moins semblait, quand à un moment elle vit un Chevalier en difficulté. Il s'agissait d'un de ses serviteurs à la cuirasse verte. Une autre image apparue elle vit Aydan inerte à terre...

Elle était à côté en larmes, créant un nouvel océan, se demandant pourquoi lui était mort? Et elle culpabilisait, si cet homme était mort c'était par sa faute. Pourquoi? La déesse avait-elle encore un coeur? Elle ne le savait pas. Elle vivait tout cela dans son esprit. Puis elle sentit une mains la saisie, elle sentait ses ailes ralentissant la progression du jeune homme, mais elle était toujours immobile, tétanisée, angoissée et à se questionner : " pourquoi lui?".

Le jeune homme allongea la femme-oiseau sur le sol et vit ses ailes, elle ouvrit les yeux et dit (Ariana):

" Chevalier Aydan, je ne sais qui vous êtes.... mais quelque chose d'étrange se passera ... Ou est entrain de se passer..."

Il lui demanda si elle allait bien, elle lui répondit par l'affirmatif, esquissant un petit sourire


Elle dit (Ariane) : "Je suppose que tu as compris que je ne suis pas comme toi..."

Elle reprit : (Ariana) : "Je m'appelle Ariane, je suis une .... Déesse."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Mar 13 Mar - 10:54

[HRP : SURPRISE ! Razz Je ne promet pas des réponses rapides ^^' *profite honteusement d'un cours pour poster* Désolé pour le tréééés long retard...]

Aydan sembla un peu soulagé de voir la jeune femme lui répondre. Elle n'avait pas trop souffert de la chute. Il hocha la tête et déplaça d'un geste négligeant quelques méches mouillées, qui tombaient devant ses yeux, lui gênant la vue. Il prêta alors une oreille attentive à ce que lui disait son interlocutrice :

" Chevalier Aydan, je ne sais qui vous êtes.... mais quelque chose d'étrange se passera ... Ou est entrain de se passer..."

Il fronça légérement les sourcils. De quoi parlait-elle ? Il fut tenté un instant de sonder ses pensées. Il n'était déjà pas doué pour ce pouvoir, et quelque chose lui disait que la femme s'en rendrait compte. Il se redressa légérement, sur ses chevilles, quand elle reprit la parole :

"Je suppose que tu as compris que je ne suis pas comme toi...Je m'appelle Ariane, je suis une .... Déesse."

Stupeur fut la première réaction qu'il ressentit. Il posa son regard tour à tour sur la paire d'ailes, puis sur la jeune femme, plusieurs fois. Une...déesse ? Il se demanda un instant si c'était possible. Oui, les dieux et déesses apparaissaient parfois sur la terre des humains...Mais c'était tellement improbable. Il resta silencieux quelques secondes, accusant le choc, ne se rendant pas compte pour l'instant du dédoublement de personnalité de la Déesse. Puis décida d'en demander plus, intrigué. Il hocha lentement la tête et prit la parole, se courbant légérement :

"Je suis honoré de vous rencontrer. Je n'aurais jamais pensé trouver quelqu'un de votre rang ici..."

Puis il pencha légérement la tête, et posa la question qui lui brûlait les lèvres depuis tout à l'heure, concernant ses premières paroles, une fois qu'il l'avait sortie de l'eau.

"Mais...que voulez vous dire par "quelque chose d'étrange" ? Et pourquoi moi particulièrement ? Je ne suis qu'un simple Chevalier..."

Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar


Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Sam 17 Mar - 21:12

" Il y a des choses contre lesquelles on ne peut lutter....
Les mensonges laissent alors place aux évidences,
Et si vous désirez garder ce qui vous reste de dignité,
Vous n'avez pas le choix,
Vous devez dire la vérité"




Quand vous voyez quelqu'un tomber, se relever, vous êtes soulagé qu'il se relève et vous parle, c'est très précisément l'état dans lequel paraissait Aydan au premier abord. Il ne se doutait pas que d'ici quelques instants il serait qui se tenait face à lui... Après quelques instant la Déesse articula quelques mots à l'attention du chevalier :

" Chevalier Aydan, je ne sais qui vous êtes.... mais quelque chose d'étrange se passera ... Ou est entrain de se passer..."

Elle put remarqué l'air surpris et interrogateur du Chevalier. La Déesse savait très bien qu'il avait la capacité de lire dans les pensées, mais son pouvoir n'était pas assez puissant pour entrer dans les siennes à l'instant présent. La Déesse lâcha alors :

"Je suppose que tu as compris que je ne suis pas comme toi...Je m'appelle Ariane, je suis une .... Déesse."

La jeune femme vit le regard surpris du Chevalier. Il paraissait honoré, stupéfait et quelque peu désorienté. Bon ok, on ne croise pas une déesse tous les jours, mais quand même ... Fallait pas pousser ok, elle était bel comme un ange avec ses ailes, ok elle pouvait tuer et faire revivre n'importe qui, mais bon...

Elle remarqua qu'il se courba légèrement , quoi? il était déjà tombé sous le charme de sa beauté divine ( sans mauvais jeu de mot hein ). Fallait pas exagérer, quoique il n'y avait pas à exagérer, c'est vrai que la déesse n'avait rien de repoussant après tout . Après quelques instants il dit :

"Je suis honoré de vous rencontrer. Je n'aurais jamais pensé trouver quelqu'un de votre rang ici..."

La jeune femme fixa le jeune chevalier dans les yeux et dit :

- Comment crois-tu que nous Dieux veillons sur Enkidiev? De là haut, nous n'avons qu'une aperçue globale de ce qui se passe mais pour agir on a besoin de descendre sur le terrain. Réfléchir c'est bien mais agir c'est encore mieux.

Ensuite le jeune homme pencha la tête, visiblement il connaissait la politesse, et respectait les dieux, c'était une bonne chose. Il lança ensuite :

"Mais...que voulez vous dire par "quelque chose d'étrange" ? Et pourquoi moi particulièrement ? Je ne suis qu'un simple Chevalier..."

Dans étrange qu'es-ce-qu'il ne comprenait pas? Il voulait des synonymes : peu courant, anormal, hors norme... Elle le fixa et lança :

" Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui se passe, je ne sais pas pourquoi toi, mais c'est toi, un point c'est tout. C'est comme ça et là je n'y peux rien. Je ne sais pas ce que c'est je ne sais pas pourquoi mais je suis comme... Paralysée et attirée vers toi..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
Invité

Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Mer 11 Avr - 22:37

Aydan resta donc aux cotés de l'étrange déesse, jetant un rapide coup d'oeil aux longues ailes noires. Il était assez partagé : Il avait beaucoup de mal à croire qu'il s'agissait d'une déesse mais...comment expliquer les ailes ? Et l'indifférence de la jeune femme au fait qu'elle ai prit la tasse ? Elle n'avait même pas cherché à reprendre son souffle. Il ne connaissait pas toutes les races qu'il pouvait exister sur ce monde mais...
Il se secoua légérement la tête et préféra écouter son interlocutrice, plutôt que de songer à des choses dont il n'avait aucune réponse pour réponse pour le moment :

- Comment crois-tu que nous Dieux veillons sur Enkidiev? De là haut, nous n'avons qu'une aperçue globale de ce qui se passe mais pour agir on a besoin de descendre sur le terrain. Réfléchir c'est bien mais agir c'est encore mieux.

Il hocha lentement la tête. Pourtant, on lui avait souvent dit que les dieux restaient dans leur domaine céleste, n'apparaissant jamais sur terre, et se contentant de surveiller leurs créations...Et de laisser les immortels faire leur travail sur le terrain. La présence de cette déesse sur terre était intrigante. Il devait se passer quelque chose de grave pour qu'elle soit là...si elle était vraiment une déesse.

"Mais, sauf votre respect...N'est ce pas les Immortels qui représentent les dieux sur terre et exécutent leur tâches ? Il me semblait que les dieux n'intervenaient quasiment jamais sur terre, sauf dans des cas extrêmes ou même les pouvoirs d'un immortel seraient inutile ? Ou alors, pour rendre visite à quelqu'un en particulier..."

Et encore, son dernier argument pouvait sonner faux. Le nombre d'apparitions de dieux à des êtres humains était presque nul. Il pencha légérement la tête, continuant de l'écouter :

" Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui se passe, je ne sais pas pourquoi toi, mais c'est toi, un point c'est tout. C'est comme ça et là je n'y peux rien. Je ne sais pas ce que c'est je ne sais pas pourquoi mais je suis comme... Paralysée et attirée vers toi..."

Dit comme ça, c'était un peu brutal. Ne sachant pas trop comment il devait réagir, ou répondre, Aydan resta un moment silencieux, accusant le choc, et pesant les paroles de la déesse. Il resta agenouillé, pensif. Puis il se redressa et proposa une main à la déesse pour se relever, ne sachant pas si elle allait y arriver, alourdie comme elle devait l'être par ses ailes alourdies. Même trempée, la jeune déesse était sublime. Se rendant compte qu'il pensait à de telles chose, il s’empourpra légérement. Il avait affaire à une déesse, tout de même...


"Je ne sais pas trop quoi vous répondre...C'est un peu soudain.."

Il reprit son calme, attendant, mains tendue, que la déesse accepte son offre pour se relever...ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Ariane

avatar


Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   Jeu 12 Avr - 22:35

"Je ne sais pas je ne sais plus, je suis perdue"

La jeune déesse était là aux côtés d'un Chevalier, ce dernier semblait désemparé et surpris.
Après tout cela était normal non? Vous ne me direz pas que vous croisez quelqu'un avec des ailes d'ange tous les jours. Et que cette personne est une déesse, puis même si vous me disiez cela, je ne vous croirais pas... Car tout cela est tout bonnement impossible. Les Humains sont des êtres stupides, ils croient que les Dieux leur accorderont ce qu'ils désirent s'ils les honorent, et ceux depuis des années.... Mais la réalité est que les Dieux ne voient que leur intérêt personnel dans toute chose. Par moment ils exaucent des faveurs pour mieux contrôler et manipuler les populations.

On vous a dit que la vie était belle, l'est-elle toujours autant pour vous??? Elle s'apparente plus à une forme de jeu d'échec dont vous êtes le pion et dont vous ne pouvez contrôler le déplacement. Qui serait les joueurs? Les Dieux. Simple non? Vous êtes le jouet des Dieux.Le simple pion, ils font ce qu'ils veulent de vous. Ils veulent vous tuer, très bien ils le font; et le pire c'est qu'ils dispose de pleins de moyens pour le faire : ils ont tout bonnement tous les droits personne ne les contrôle. Ils sont les maîtres du monde.

Qui aurait cru que les Dieux ne pouvaient pas tout contrôler... Qu'ils y aurait des choses qui pouvaient échappées à ces êtres Parfaits. Personne et pourtant la Déesse au coeur de pierre, égocentrique au possible ne savais pas ce qui se passait. Qui aurait cru qu'elle l'avouerai en ces mots : " Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui se passe, je ne sais pas pourquoi toi, mais c'est toi, un point c'est tout. C'est comme ça et là je n'y peux rien. Je ne sais pas ce que c'est je ne sais pas pourquoi mais je suis comme... Paralysée et attirée vers toi..." à ce jeune Chevalier qui se tenait là devant elle.

Une Déesse habitée par la rancune et la vengeance pouvait-elle réellement avoir un coeur?Pouvait-elle éprouvée d'autres sentiments que ceux prouvant la noirceur, et la dureté de son coeur? Cela paraissait peu probable, mais n'était pas impossible. La jeune femme se posait plein de questions à ce sujet. Elle lança pendant cette transe :

"Comment crois-tu que nous Dieux veillons sur Enkidiev? De là haut, nous n'avons qu'une aperçue globale de ce qui se passe mais pour agir on a besoin de descendre sur le terrain. Réfléchir c'est bien mais agir c'est encore mieux."

Elle ne prêta que peu d'attention au jeune homme et fut ramenée à la réalité quand il prit la parole.Il lança :

"Mais, sauf votre respect...N'est ce pas les Immortels qui représentent les dieux sur terre et exécutent leur tâches ? Il me semblait que les dieux n'intervenaient quasiment jamais sur terre, sauf dans des cas extrêmes ou même les pouvoirs d'un immortel seraient inutile ? Ou alors, pour rendre visite à quelqu'un en particulier..."

Elle lança avec froideur :

-Nous ne sommes jamais mieux servit que par nous même. La seule raison pour laquelle je veille sur vous et je ne détruis pas Irianeth c'est qu'ils sont trop puissants pour que j'y fasse face seule.

Ensuite après cela, la Déesse fit sa déclaration :

" Je ne sais pas... Je ne sais pas ce qui se passe, je ne sais pas pourquoi toi, mais c'est toi, un point c'est tout. C'est comme ça et là je n'y peux rien. Je ne sais pas ce que c'est je ne sais pas pourquoi mais je suis comme... Paralysée et attirée vers toi..."

Le Chevalier sembla mal à l'aise, la jeune femme l'était tout autant, que faire??? Que dire? Elle se contenta d'accepter l'aide du chevalier pour se relever , lui fit un sourire et dit :

-Merci à vous.

Elle pensa et lança :

- Je suis heureuse que vous soyez sur Enkidiev....

Après ces quelques mots elle lui lança un regard, puis s'en alla dans la forêt au loin réfléchir à tout ça, tout cela chamboulait la Déesse a plus haut point....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Plus d'infos


MessageSujet: Re: Le Loup et la Déesse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Loup et la Déesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Le loup de la gloire[PV la reine^^]
» Loominëi , la déesse du destin.
» Kit de loup

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La salle de détente :: Archives-